DOSSERET Aspirant

Pourquoi un Dosseret Aspirant ?

Dans les laboratoires et les sites de production, il convient d’aspirer les poussières dégagées sur les opérations de polissage, d’ébavurage, les opérations de nettoyage aux solvants, à la soufflette air comprimé, l’encollage, la mise en peinture de petites pièces, le vernissage, le soudage, les opérations de transvasement ou de pesée de pulvérulents, les bains de traitement thermique…

Lorsque la tâche de l’opérateur nécessite de nombreux gestes et de la proximité avec les pièces qu’ils utilisent, il n’est pas toujours simple d’enfermer la source de pollution, conformément au 1er principe de ventilation de l’INRS. Les bras d’aspiration, s’ils sont très largement utilisés, ont une efficacité dont la portée est limitée à 1, voir 1.5 fois le diamètre du bras environ. Son utilisation connait des limites lorsque l’opérateur doit modifier régulièrement sa position pour assurer sa sécurité, répétant les gestes parasites.

Il consiste à installer un anneau vertical aspirant à l’arrière du poste de travail, face à l’opérateur, ce façon à ce que la source de pollution se trouve entre l’opérateur et le dispositif, conformément au principe de ventilation N°3 de l’INRS. CE dispositif a pour effet de créer un effet de balayage de la surface de travail, dirigé de l’arrière de l’opérateur vers l’avant, sans sensation de courant d’air : air neuf => opérateur => source de pollution => dispositif de captage.

Ce principe confère de nombreux avantages, notamment :

  • Travail en toute sécurité et de manière constante, le débit d’air étant piloté et contrôlé par le ventilateur
  • Système ergonomique, ne présentant aucune gêne pour l’opérateur
  • L’ergonomie du poste peut être agrémentée par des lumières 500 ou 1000 LUX, plateau réglable en hauteur, porte outils…
  • Il permet également de traiter des pièces encombrantes, jusqu’à 20 mètres de long par exemple
  • Ce système n’est pas dépendant d’un opérateur, son efficacité est toujours la même à condition de contrôler régulièrement son débit

C’est pourquoi WATTOHM utilise des dosserets aspirants, aussi appelés des capteurs frontaux (CAF), qui confèrent aux postes de travail efficacité de captage des polluants et ergonomie.

Documentation Commerciale Dosseret Aspirant

N'hésitez pas à nous contacter en remplissant ce formulaire afin que nous puissions au plus vite vous proposez la meilleure solution !

Comment Fonctionne un Dosseret Aspirant ?

Ces dispositifs d’aspiration sont constitués d’un caisson fabriqué en différentes matériaux : acier peint ou galvanisé, différentes nuances d’INOX et de plastique… et munis de fentes d’aspiration placées horizontalement. Ces fentes ont pour objectif de répartir uniformément le débit d’air sur la largeur du poste de travail. Lors de la mise en service, des vitesses d’air sont mesurées en différents points, à l’image d’une sorbonne de laboratoire pour valider la bonne répartition du débit d’air.

La forme du caisson et ses dimensions sont déterminées par la nature de l’application et par les dimensions des pièces à traiter. Ces dispositifs sont exclusivement réalisés sur mesure.

Les dosserets sont ensuite raccordés au système d’aspiration et de filtration individuel ou centralisé pour plusieurs postes.

Fonctionnement d'un Dosseret Aspirant

Options et Variantes pour Dosseret Aspirant

Plusieurs options et variantes sont disponibles sur nos dosserets aspirants :

  • Joues latérales fixes ou mobiles pour confiner au maximum la source de pollution et limiter le débit mis en jeu
  • Casquette venant fermer la surface ouverte supérieure et limiter le débit d’extraction
  • Les capteurs frontaux peuvent s’installer sur un plan de travail existant, avec sortie d’air latérale, arrière ou supérieure
  • Ils peuvent être posés au sol dans le cadre d’opérations de transvasement ou de pesée dans l’industrie alimentaire par exemple
  • Les dosserets sont parfois associés à des buses de soufflage sur des procédés de type push-pull, pour l’industrie du traitement de surface par exemple

Pour les cas les plus compliqués, WATTOHM peut réaliser une étude avec simulation numérique CFD pour anticiper les flux d’air, valider la bonne homogénéité du capteur et calculer la perte de charge associée à la vitesse d’air dans les fentes et dans le caisson.

Vous avez encore des questions concernant nos Capteurs Frontaux ?

Panier